Chloroquine_traitement_coronavirus
Source: maroc-diplomatique

Le Pr Didier Raoult a déclaré que la chloroquine est une molécule prometteuse, c’est en tout cas ce qu’avance, le directeur de l’Institut Méditerranée Infection à Marseille, aussi reconnu mondialement comme expert des maladies infectieuses.

Trump_a_presente_la_chloroquine_comme_un_traitement_contre_les_coronavirus.

La chloroquine est-ce un médicament contre le covid-19 ?

Quand elle est approuvée à Marseille, puis testée en Chine, regardée avec méfiance par les autorités… Dernièrement, la chloroquine est le sujet de tout le monde. Et pour cause, derrière ce traitement contre le paludisme se cache peut-être celui contre le coronavirus.

Problème : son test, réalisé seulement sur 24 patients, est critiqué par certains experts. Critiqué, oui, mais observé de près. Si bien que, après avoir annoncé dimanche qu’il ferait partie d’un vaste essai clinique européen, Olivier Véran a ouvert la porte, ce lundi, à son usage, extrêmement réglementé, en direction “des cas les plus graves”, suivant les recommandations du Haut Conseil de santé.

Maintenant, elle ne peut pas trouver le médicament pour sa maladie auto-immune.

Trump parle de la chloroquine et plaquenil
Source: BuzzFeed News

 “On m’a dit que non seulement il n’y en avait aucun disponible nulle part, mais ils ne savaient pas quand ils allaient en avoir plus”, a-t-elle déclaré à BuzzFeed News.

Des malades dépendent de la chloroquine à vie

Si elle ne prend pas deux comprimés d’hydroxychloroquine par jour, la douleur et la fatigue de la maladie auto-immune de Sharon Greenstein deviennent insupportable pour faire même des taches basiques de sa vie quotidienne. Beaucoup de personnes suivent une traitement contre le paludisme dans le monde, le même cas comme Sharon Greenstein.

“Je ne peux pas fonctionner”, “Je ne peux pas travailler. Je ne peux pas faire les activités quotidiennes. Je me sens assez malade.” a-t-elle déclaré à BuzzFeed News.

Greenstein a été diagnostiqué malade du syndrome de Sjögren, il y a environ 25 ans, une maladie où le système immunitaire attaque son propre corps. Depuis, on lui a prescrit de l’hydroxychloroquine, un médicament également utilisé pour traiter le paludisme, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde.

Le discours du président Trump à changer la donne.

Après que le président Trump a annoncé la semaine dernière que le médicament pourrait changer la donne en tant que traitement du COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, une explosion de la demande chez les pharmacies et les fabricants.

Des rapports faisant état de personnes achetant le médicament et d’autres produits contenant de la chloroquine pour l’automédication ont commencé à faire surface, même un homme de Phoenix qui est décédé après avoir pris une version utilisée pour les aquariums. (L’utilisation de la chloroquine pour traiter le coronavirus continue d’être étudiée, et les médecins recommandent que personne ne l’utilise sous aucune forme pour l’automédication.)

La chloroquine est vidée des stocks

Greenstein, qui vit dans la région de la baie de Californie, comme d’habitude, est allée à sa pharmacie locale vendredi pour renouveler son ordonnance, la surprise, qu’elle ne pourrait pas obtenir sa recharge avant lundi.

Quand elle a appelé lundi, on lui a dit qu’ils ne pourraient pas du tout remplir son ordonnance. “On m’a dit que non seulement il n’y en avait aucun disponible nulle part, mais ils ne savaient pas quand ils allaient en avoir plus”, a-t-elle déclaré.

>>Lire aussi : Trump dit que l’épidémie pourrait durer des mois

Lundi, la FDA (food and drug administration) travaillait avec des fabricants pour examiner leurs approvisionnements en médicament, aussi pour la demande des patients qui en dépendent.

On a toujours aucune idée de quand une plus grande partie du médicament sera disponible pour des patients comme Greenstein.

Après avoir parlé à sa pharmacie lundi, elle a déclaré que la seule option qu’elle avait était d’acheter une bouteille de Plaquenil, la version de marque de son ordonnance, au prix d’environ 2000 $ et non couverte par son assurance. Avec l’aide de sa fille, Greenstein a trouvé un coupon du fabricant qui a fait baisser le prix à 664 $.

Elle a payé – 44 fois son prix typique de 15 $ – et s’attend à ce que la bouteille dure environ un mois.

Une situation délicate pour les personnes chroniques

“Je pourrais le faire une fois, mais il y aura des gens qui seront en faillite”, a-t-elle déclaré. “Ils ne peuvent pas du tout le faire.”

Si elle devait manquer de ses médicaments dans des circonstances normales, Greenstein a déclaré que sa qualité de vie serait gravement affectée, mais qu’elle ne s’inquiéterait pas pour sa santé. Mais maintenant, en tant que personne atteinte d’une maladie auto-immune, elle fait également face à la peur qui découle d’un risque plus élevé de complications graves si elle contracte COVID-19.

Au cours de la dernière semaine, elle a eu de la toux et de la fatigue. Au début, elle l’a noté comme des symptômes du syndrome de Sjogren.

Quand elle a eu de la fièvre samedi, elle a contacté son médecin, qui a dit qu’elle était qualifiée pour se faire tester pour le coronavirus. Lundi, elle a traversé un site de test et attend les résultats.

En attendant, elle s’est isolée dans sa maison avec son mari et deux enfants adultes. Sa chambre est devenue une quarantaine de fortune en attendant les réponses. Elle a parlé à son médecin de ne pas pouvoir obtenir son médicament habituel, son médecin lui a dit que d’autres patients avaient des problèmes similaires.

Des Américains traversaient la frontière mexicaine

Le médicament a connu une telle hausse de la demande que les pharmacies mexicaines ont signalé que des Américains traversaient la frontière pour des boîtes de ce médicament, certains «arrivant avec une attitude légèrement autoritaire», a rapporté le Dallas Morning News. Entre-temps, Greenstein a déclaré que son médecin lui avait suggéré de prendre un comprimé par jour, au lieu des trois habituels, pour étirer son approvisionnement. Elle a dit qu’elle avait déjà essayé cela et que ses symptômes étaient revenus. Pour l’instant, elle espère que l’approvisionnement sera réapprovisionné au moment où elle sera faible dans plusieurs semaines, mais elle ne sait pas ce qu’elle fera après cela.

TRAITEMENT – Alors que l’épidémie de coronavirus s’amplifie chaque jour, un médicament prescrit contre le paludisme pourrait s’avérer efficace contre le Covid-19. Payer plus de 600 $ par mois, dit-elle, n’est pas une option.

Ads_in_articles1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here