Home TECHNO Intelligence artificielle danger

Intelligence artificielle danger

Chaque jour l’intelligence artificielle (IA) est en train de changer le monde, la plupart entre nous s’adaptent, d’autres rejettent, juste le simple exemple des smartphones, tous ont dépendent de son utilité dans notre quotidien. Dans notre entourage tous, on connaît une personne, qui peut s’en passer du smartphone, mais la majorité est presque une partie de leur main.

Intelligence artificielle définition

Source: unsplach

Définitions de l’intelligence artificielle IA :

Discipline scientifique dont l’objet est la simulation du processus de fonctionnement de la pensée du cerveau par une machine.

Elle vise à imiter le fonctionnement du cerveau humain, ou du moins sa logique quand il s’agit de prendre des décisions.

Surtout vise de mimer une forme d’intelligence réelle, apprendre et vite, agir, traiter des tonnes de données, ce qu’on appelle aujourd’hui le BIGDATA, cette dernière nécessite une collecte et un traitement en masse de données, rapide et efficace ou en cours d’apprentissage. Nos smartphone est bon exemple, tous les modèles récents sont plus intelligents que les précédents, cette évolution est dû au temps d’apprentissage, aussi l’algorithme conçu pour,.

Pourquoi utilisé l’intelligence artificielle IA

Pour enrichir les activités humaines, qui peut être fatigantes et infinies pour lui, on avait toujours cette approche de faire une tache vite et efficace.

Un humain se fatigue vite, une machine dirigée par un programme intelligent non ! Une machine utilise l’intelligence artificielle IA, va apprendre des capacités d’analyse et de décision qui, lui permettant de s’adapter intelligemment aux situations en faisant des prédictions selon des données déjà traiter et acquises ou en cours d’apprentissage.

Grâce à un apprentissage répétitif, rapide, sans lace, l’intelligence artificielle peut faire des merveilles.

L’intelligence artificielle associe les logiciels « software » et matériels ou « hardware » qui peuvent être des capteurs, des interfaces pour l’utilisateur…

Apple Watch, les récents Iphones utilisent l’IA, des capteurs de battements, de températures…« Hardware » qui transfèrent des données au système d’exploitation IOS « software »

Amazon depuis une dizaines d’années a penché sur l’IA, Jeff bezos a vite fait compris que l’’intelligence artificielle IA est l’avenir, pour un PDG d’une entreprise de telle taille, où ses chiffres d’affaire équivalant au PIB des pays réunis.

Les facteurs de production classiques : Capital et Travail ne sont plus, aujourd’hui, capable de fournir la croissance permettant d’arracher des pars des marchés, ainsi une intelligence artificielle forte, une technologique de taille et le bigdata est nécessaire au bon fonctionnement de l’économie nationale actuelle, enfin c’est ce que la majorité des visionnaires pensent sur le progrès économique.

Tout les grands groupes de diverses domaines craignent d’être hors jeu, ils ne veulent pas passer à coté de cette technologie prometteuse, qui est l’intelligence artificielle IA, comme NOKIA avec Android, de passer du leader du marché de la fabrications des téléphones à une entreprise en faillite.

Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle (IA) ?

Certains individus chevronnés dans leurs domaines tels que le légendaire physicien Stephen Hawking et le leader et innovateur de Tesla et SpaceX Elon Musk suggèrent que l’IA pourrait être très dangereuse ; jusqu’au point Musk comparait l’IA aux dangers du dictateur de la Corée du Nord. Le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates est un peu optimiste, estime également d’être prudent avec l’IA, mais que le bien peut l’emporter sur le mauvais s’il est géré correctement.

Étant donné que le développement actuel, matériel et logiciel ont rendu possibles beaucoup plus tôt les machines super-intelligentes qu’on ne le pensait, il est maintenant temps de déterminer les dangers que présente l’intelligence artificielle.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle appliquée et générale ?

L’intelligence artificielle consiste à fabriquer des machines capables de penser et d’agir intelligemment et comprend des outils tels que les algorithmes de recherche de Google, la reconnaissance faciale ou rendre possibles les voitures autonomes.

Le but de la plupart des applications actuelles est d’avoir un impact positif sur l’humanité, tout outil puissant peut être utilisé à des fins nuisibles lorsqu’il tombe entre de mauvaises mains. Aujourd’hui, nous avons atteint l’IA appliquée – l’IA qui effectue une tâche étroite telle que la reconnaissance faciale, le traitement du langage naturel ou les recherches sur Internet, comme le rebot spider de Google, google détient top secret plus de 200 critères pour que votre site soit parmi les dix premiers.

En fin de compte, les experts dans le domaine travaillent sur une approche vers une intelligence générale artificielle, où les systèmes peuvent gérer n’importe quelle tâche que les humains intelligents pourraient effectuer, très probable de loin nous battre.

Avis de Stephen Hawking, Vladimir Poutine et Elon Musk

Crédit: BultIn / Stephen Hawking & Elon Musk

Dans un commentaire, Elon Musk a écrit : “Le rythme des progrès de l’intelligence artificielle (je ne fais pas référence à l’IA étroite) est incroyablement rapide, à moins que vous ne soyez directement exposé à des groupes comme Deepmind, vous ne savez pas à quelle vitesse, il croît à un rythme proche de l’exponentielle. Le risque que quelque chose de grave se produise est dans le délai de cinq ans, 10 ans au plus. “

L’IA que Musk, Hawking et d’autres se sont inquiétés lorsqu’ils ont proclamé leur hésitation à propos de cette technologie et son évolution. Par exemple, si l’IA est chargée d’assurer le fonctionnement de notre réseau électrique et que nos pires craintes se réalisent et que le système devient voyou ou piraté par un ennemi, cela pourrait entraîner des dommages considérables.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré : “L’intelligence artificielle est l’avenir, non seulement pour la Russie, mais pour toute l’humanité. Elle s’accompagne d’énormes possibilités, mais aussi de menaces difficiles à prévoir.”

Le danger de l’intelligence artificielle

Mythe de Frankenstein :

Plusieurs film et roman ont expliqué le danger de l’IA, où les machines prend le dessus et se retournent contre l’Homme, souligne quelques futurologues dans le monde. L’intelligence artificielle progresse à un point qu’elles nous permettent de générer de nouvelles formes de vie, de modifier les caractéristiques propres à l’homme ou encore de les reproduire avec des machines. Des prouesses techniques qui – comme ce mythe de Viktor Frankenstein – constituent aussi des formes de transgression et suscitent des craintes.

La destruction des emplois :

Remplacer des postes d’emplois les moins qualifiés par des robots, ainsi des professions intellectuelles par des programmes d’intelligence artificielle, qui, selon les gurus de l’IA ou d’autres experts des technologies de pointes, sont capables de rivaliser avec les médecins, les juristes, les enseignants, les journalistes…

La question importante ce n’est plus de savoir si l’IA va remplacer catégoriquement certains types d’emplois, mais dans quelle mesure. Dans de nombreuses industries – en particulier, mais pas exclusivement, celles dont les travailleurs effectuent des tâches prévisibles et répétitives – la perturbation est en bonne voie.

Selon une étude de la Brookings Institution de 2019, 36 millions de personnes occupent des emplois “fortement exposés” à l’automatisation, au moins 70 % de leurs tâches – allant de la vente au détail à l’analyse de marché en passant par l’hôtellerie et le travail en entrepôt – seront effectuées à l’aide de l’IA.

En effet, un autre rapport plus récent de la Brookings Institution conclut que les emplois de cols blancs pourraient être les plus menacés. Et selon un rapport de McKinsey & Company datant de 2018, la main-d’œuvre afro-américaine sera la plus touchée.

“La raison pour laquelle nous avons un faible taux de chômage, qui n’englobe pas vraiment les personnes qui ne cherchent pas de travail, est en grande partie que les emplois moins bien rémunérés du secteur des services ont été créés de manière assez robuste par cette économie”, a déclaré le célèbre futurologue Martin Ford à Built In.  “Je ne pense pas que cela va continuer”.

Comme les robots IA deviennent plus intelligents et plus habiles, a-t-il ajouté, les mêmes tâches nécessiteront moins d’humains. Et s’il est vrai que l’IA va créer des emplois, dont un nombre non spécifié reste indéfini, beaucoup seront inaccessibles aux membres les moins instruits de la main-d’œuvre déplacée.

John C. Havens, auteur de « Heartificial Intelligence : Embracing Humanity and Maximizing Machines », dénonce la théorie qui explique que l’intelligence artificielle créera autant ou plus d’emplois qu’elle n’en remplace.

intelligence-artificielle-inconveniens-etavantages
Source: pixabay

Il y a environ cinq ans, a déclaré M. Havens, il a interviewé le chef d’un cabinet d’avocats sur les Risques de l’intelligence artificielle, l’apprentissage des machines. L’homme avait l’intention d’embaucher plus de personnes, mais il était également obligé d’atteindre un certain niveau de rendement pour ses actionnaires.

Il a découvert selon les bilans annuels, qu’un logiciel de 200 000 dollars pouvait remplacer dix personnes recevant chacune un salaire de 100 000 dollars. Cela signifiait en chiffres, qu’il économiserait 800 000 dollars. Le logiciel augmenterait notamment la productivité de 70 % et éliminerait environ 95 % des erreurs.

D’un point de vu dirigent d’entreprise, le choix et vite fait pris.

D’un point de vue actionnarial, Havens a ajouté : “il n’y a aucune raison légale pour qu’il ne licencie pas tous les humains”. Se sentirait-il mal à l’aise ? Bien sûr. Mais ce n’est pas la question.

Même les métiers qui exigent des diplômes d’études supérieures et une formation universitaire privilégiée ne sont pas à l’abri de l’IA. En fait, selon le stratège en technologie Chris Messina, certaines d’entre elles pourraient bien être décimées.

Ce n’est plus secret pour personne que l’IA a déjà un impact significatif sur la médecine-diagnostique des tumeurs-. Le droit et la comptabilité sont les prochains domaines, a ajouté M. Messina, le premier étant sur le point de subir “un bouleversement massif”.

Manque d’éthique

La moralité ou l’équité mesurable pour une machine est difficile, mais aussi compliqué à concevoir et à transmettre. L’IA peut difficilement distinguer ce qui est juste si les ingénieurs n’ont pas fourni ce concept.

L’approche coût-bénéfice restera la plus fiable pour les robots lorsqu’ils auront besoin d’estimer une situation spécifique. Pour éviter des résultats désastreux, nous devons prendre conscience de la pertinence des principes éthiques.

En cause, la « machine learning » ou « apprentissage automatique », qui, en grande partie engendre des décisions non contrôlées, inexplicables, ainsi prises en compte sans recours, ce qui éclaircie pas la vision personnelle du programmeur lui-même et son algorithme choisi, à cause de son idéologie, ses principes, ses convictions…

En particulier, la discrimination de l’IA est grandissante, que l’on qualifie de « biais ». Le biais discriminatoire est le fait que l’intelligence artificielle peut fausser le résultat obtenu, il suffit de quelque ligne de code ou la méthode d’apprentissage en fonction de leur genre, de leur origine ethnique…pour discriminer les personnes, de manière volontaire ou non.

Dèja l’IA aux États-Unis est mise en pratique chez les, de nombreuses juridictions locales utilisent des logiciels prédictifs pour tenter d’évaluer les risques de récidive des prévenus. Des algorithmes «d’aide à la décision» lorsqu’ils doivent décider d’une mise en liberté sous caution ou d’une condamnation, ces programmes notent par exemple les prévenus sur une échelle de un à dix. Une étude a montré que les Afro-Américains souvent ont un risque de récidive moyen ou deux fois plus important que les Blancs.

Plus de paresse

La technologie de commodité souvent n’offre qu’une face de la pièce, la bonne bien évidement. Les gens préfèrent laisser l’IA penser à leur place, quand il s’agit d’apprendre ou de mémoriser quelque chose. On peut toujours demander à une machine de faire le plus dur. La dépendance à l’égard d’une machine est en effet une question de choix individuel. Si la technologie est utilisée à bon escient, pour déléguer et automatiser des choses simples à un assistant d’IA, elle aidera à faire croître d’autres parties du cerveau humain. Ainsi, la paresse ne sera plus un inconvénient.

Les armes autonomes

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré : “L’intelligence artificielle est l’avenir, non seulement pour la Russie, mais pour toute l’humanité. Elle s’accompagne d’énormes possibilités, mais aussi de menaces difficiles à prévoir.”

Vladimir poutine dit : Quiconque devient le leader dans ce domaine deviendra le maître du monde”.

Crédit: apphotnum /drone Reaper armé

En matière des armes autonomes intégrant l’IA pour tuer, le drone malin de guerre ou drone de combat, l’armée a conçues quelque chose de dangereux, bombardées ou non quelqu’un ou quelque chose, juste par une simple décision de la machine propre à elle et sans l’intervention d’un humain, reste l’un des moyens par lesquels l’IA peut présenter des risques majeurs. Il pourrait même être plausible de s’attendre à ce que la course aux armes nucléaires soit remplacée par une course mondiale aux armes autonomes.

Quand on parle d’une armée de l’air puissante, on évoque sa capacité d’intégrer des nouvelles technologies de pointes, parmi lesquelles l’IA est omniprésente.

Outre la crainte que les armes autonomes puissent acquérir un “esprit propre”, une préoccupation plus imminente est le danger que les armes autonomes chez un individu ou un gouvernement qui n’accorde aucune valeur à la vie humaine. Une fois déployées, elles seront probablement difficiles à démanteler ou à combattre.

Atteinte à la vie privée et notation sociale

Aujourd’hui, l’IA rend possible de suivre et d’analyser chaque mouvement d’un individu en ligne ainsi que ses activités quotidiennes. Votre smartphone contient des caméras et des microphones, les caméras sont presque partout, les algorithmes de reconnaissance faciale savent qui vous êtes.

En fait, c’est ce type d’information qui va alimenter le système de crédit social chinois BIGDATA ou ailleurs, qui devrait noter chacun de ses 1,4 milliard de citoyens, selon un comportement personnel on attribue un score – par exemple, s’ils marchent en dehors des heures de pointe, s’ils fument dans des zones non-fumeurs et s’ils passent du temps à jouer à des jeux vidéo.

Conclusion

Résumé des avantages et inconvénients de l’AI

La technologie de l’intelligence artificielle bénéficie d’une assimilation dans votre entreprise, peut aider à développer l’agilité, à réduire les coûts, à promouvoir la productivité, à réduire les revers, à minimiser les échecs et à améliorer le bonheur des clients. Les innovations en matière d’intelligence artificielle apporteront certainement plus de valeur avec moins d’intrants, entraînant une croissance durable pour l’entreprise.

Néanmoins, la planification des initiatives d’IA doit être considérée sous l’angle des pouvoirs commerciaux particuliers plutôt que sous celui des technologies. Un examen approfondi des objectifs de l’entreprise et des processus internes est essentiel pour tirer le meilleur parti de l’utilisation de l’IA. Une fois les problèmes les plus difficiles de l’entreprise mis à jour, il deviendra évident de savoir quel élément nécessite le déploiement d’une IA : l’échelle, la prise de décision, la personnalisation ou la dynamisation de certains systèmes existants. L’alignement de la stratégie et de la transformation conduira votre entreprise vers le type d’avenir que vous souhaitez.

Il existe en effet de nombreuses applications d’IA qui rendent notre quotidien plus pratique et plus efficace. Ainsi l’IA joue un rôle essentiel pour garantir la sécurité.

Les gens concernés de la conception de l’intelligence artificielle doivent l’adopter de manière réfléchie afin d’éviter les abus et les conséquences indésirables. Avoir une approche plus prudente de l’IA transformera même les inconvénients en avantages.

Actuellement, il est impossible d’affirmer si l’intelligence artificielle, la robotique et l’automatisation peuvent nous rend plus stupides ou plus intelligents. Malheureusement, lorsque nous serons en mesure de répondre avec affirmation à cette question, il sera peut-être trop tard ou peut être pas…

Source : Forbes-BuiltIN-LeMonde-CEA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Intelligence artificielle : économie

L’Intelligence Artificielle apparait comme un nouveau facteur de production, qui peut générer de nouvelles sources de croissance de l’économie mondiale, changer notre...

Intelligence artificielle danger

Chaque jour l’intelligence artificielle (IA) est en train de changer le monde, la plupart entre nous s’adaptent, d’autres rejettent, juste le simple...

Image intelligence artificielle actuelle : histoire et définition

L'intelligence artificielle démarre comme discipline en 1956, elle a connu son âge d’or en 1980 avec des publications abracadabrantes avant, de...

Don Lemon dénonce la «corruption des hommes blancs» de Donald Trump

Don Lemon dénonce la «corruption des hommes blancs» de Donald Trump, des responsables de la Maison BlancheTrump et de hauts responsables rejettent...

Les anciens collègues de Chauvin, J Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao, sont accusés de complicité

La vidéo montrait des passants suppliant les officiers de s'arrêter, et Thao se tenait à proximité, rejetant les inquiétudes des témoins.