Crédit : SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA via RTL
(Reuters) via leJJD

Le gouvernement français pourrait subir un remaniement ministériel, en cas d’échec de la liste LREM aux européennes qui aurons lieu ce dimanche 25 Mai, l’enjeu semble important pour les candidats engagés.

Back

1. SCRUTIN et les précautions envisagées du gouvernement

Vu le net écart de la liste « Renaissance » avec celle du Rassemblement national RN, une deuxième place de la liste soutenue par Emmanuel Macron aux élections européennes de ce dimanche, synonyme d’échec pour le chef de l’Etat, pousse les spéculations sur un remaniement ministériel possible, l’enjeu est sur l’avenir d’Edouard Philippe à Matignon, au lendemain du scrutin, rapporte l’AFP.

« Je ne vois pas comment on peut perdre les élections dans ces conditions » «Si on est dans un mouchoir de poche, devant ou derrière, je ne vois pas de remaniement. Si on est 3 à 4 points derrière le RN, ou en dessous de 20, il y aura un mouvement de questionnement dans la majorité. Forcément il faudrait changer le dispositif», juge un pilier de la Macronie.

L’enjeu est de taille, alors que la campagne touche à sa fin, dans les sondages, le Rassemblement national est de 23-24% d’intentions de vote, devance le parti d’Emmanuel Macron (22-23%), désormais en voit que toute la liste du lepéniste Jordan Bardella en tête, avec une avance entre 0,5 à 2 points.

Une pression et agitation phénoménale du gouvernement. En conséquence, un conseiller ministériel affirme que “si on est deuxième, Emmanuel Macron dit qu’il est capable de tout faire péter”.

«Le problème, c’est qu’en s’exposant autant (dans la campagne), il ne se met pas en position d’avoir un fusible», souligne le même cadre.

Back

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here