SAUL LOEB/AFP/GETTY IMAGES de STAN SCHROEDER
Source Wikimedia

L’administration Trump a signé le décret interdisant aux sociétés américaines d’entretenir des liens avec toutes sociétés étrangères dites « à risque », le géant Google mais aussi Intel et Qualcomm ont décidé de rompre leurs relations commerciales avec le fabricant chinois.

Back

1. Une situation embarrassante pour le géant chinois

Pour le fabricant chinois Huawei cela signifie ne plus avoir accès aux services Google et aux mises à jour Android.

Les smartphones des deux marques sont privés d’installer d’applications Google, ou de télécharger des applications via Play Store. Donc système d’exploitation bridé voir paralysé ! ainsi Qualcomm et Intel ne délivre ni processeurs ni composants.

Ce drame, comme vu par le service Marketing Honor, lui force la main à repousser la sortie de son Honor 20 en Europe. L’espoir d’une réconciliation reste le sursis de 90 jours offert aux entreprises. Du côté du fabricant chinois, on joue la carte de l’alliance comme le déclare 20minutes.

La cause d’application de restrictions sur Huawei ?

Le décret du gouvernement Américain vise essentiellement les constructeurs Huawei et ZTE dont le matériel réseau utilisé par la Chine et installé à l’étranger, aux États-Unis, en Europe ou même en Australie, serait pour l’espionnage en faveur du pays.

Washington a déclaré avoir imposé ces mesures de restrictions à cause de la participation du fabricant chinois à des activités présumées contraires à la sécurité nationale, ou à la politique étrangère entre les pays avec qui a eu un lien commercial.

Reuters a annoncé ce dimanche que Google avait suspendu ses activités avec Huawei, cette décision nécessite le transfert de matériel, de logiciels et de services techniques, à l’exception de ceux accessibles au public via des licences Open Source, citant une source proche du dossier.

Back

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here