L’anesthésiste Frédéric Péchier au Palais de Justice de Besançon, en septembre 2017. LP/Olivier Lejeune

Tout ce qu’on sait aujourd’hui du Dr Péchier, l’anesthésiste de Besançon soupçonné d’empoisonnements sur personne vulnérable dans 17 nouveaux cas.

2. Encore des cas d’empoisonnements ?

Sur les 17 nouveaux cas en question, 7 “n’ont pas survécu”, tous ont étaient au clinique, sans difficultés particulières, pour des opérations chirurgicales. Il existe un “faisceau d’éléments concordants” a signalé le procureur, qui a fait savoir que cette tragédie avait cessé “depuis l’arrêt de Frédéric Péchier en mars 2017 d’exercer à la clinique privé”.

Le procureur de la République Etienne Manteaux a cité dans une conférence de presse : « M. Péchier a été déféré au tribunal de grande instance de Besançon en vue de sa présentation aux magistrats instructeurs. »

Les soupçons auraient t-elles un “faisceau d’éléments concordants” ?

Le médecin est soupçonné à nouveau d’avoir provoqué volontairement des “événements indésirables graves” (EIG) ayant été signalés dans la clinique Saint Vincent de Besançon en Doubs où il exerçait.

En attendant, Frédéric Péchier continue de clamer son innocence, d’après ses avocats. “Le docteur Péchier continue à collaborer avec les enquêteurs il répond loyalement et très précisément aux questions qui lui sont posées”, disait ce mercredi soir maître Schwerdorffer, cité par l’AFP, qui défend ses intérêts.

Les parties civile réclament des réponses
l’avocat des parties civiles, Me Frédéric BERNA réclame des réponse,il a cité que : ” l’autorité de santé ainsi que l’autorité judiciaire ont recoupés les cas litigieux, sur les cas en cours il y a une dizaine voir une quinzaine de décès.
Parmi ces « événements indésirables graves », il y aurait 15 décès, a affirmé mercredi le quotidien « le Parisien ».

AdsSmart7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here