Coronavirus : comment lutter contre le coronavirus covid-19 chez lui sans prendre de risque

chez-soi-durant-epidemie
Back

1. Comment lutter contre le coronavirus covid-19 chez lui sans prendre de risque

On est perdu entre une épidémie mondiale, qui peut être éradiquer grâce à la médecine ou elle pourrait se transformer en catastrophe à la vitesse d’éclair et toujours pas de solution comme le SIDA (VIH).

Semer la phobie ou sensibiliser avec la peur

Une propagande médiatique on parle que du coronavirus, son nom scientifique international maintenant est le COVID-19, mais sur la majorité on aborde que des articles qui nous rappelle la définition d’un virus, comment éviter la contamination avec des précautions à ne pas négliger.

Les spécialistes invités sur les grandes chaines télévisées, la plupart entre eux nous raconte que des petits cours fondamentaux sur les virus, rien de plus de ce qu’on peut trouver sur google, Wikipédia et d’autres sites spécialisés sur le thème.

Les médias sont en train de faire peur au gens sans proposés des solutions concrètes, justes quelques petits rappels de mettre les masques et se laver les mains fréquemment, éviter les regroupements plus de 100 personnes, c’est un bon début pour ne pas participer à propager l’épidémie, mais les gens veulent des solutions qui peuvent les aider à éviter le virus ou bien être guéri si on est touché.

En conséquence, cette épidémie est devenue politique, tous les chefs d’état parlent que de ce fléau, actuellement des frontières qui se ferment, les voyages s’annulent de peur de ne pas que la situation se dégénéré.

Est-ce que la médecine moderne est capable de guérir le COVID-19 ?

Le déroulement d’une infection virale passe par quatre périodes : L’incubation : c’est le temps estimé entre la contamination et l’apparition des premiers signes de la maladie.

Les symptômes : les signes physiologiques, les plus courants de COVID-19 sont la fièvre, la fatigue et la toux sèche.

La guérison clinique : veut dire que le malade va bien et que presque tous les symptômes sont disparus (la fièvre, la fatigue, la toux sèche, difficulté respiratoire), mais ne signifie pas que le virus a complètement disparu.

La disparition du virus du corps.

La durée de ces périodes et la gravité de la maladie est variable d’un individu à l’autre, il est donc très difficile d’établir un intervalle précis entre le début et la fin d’une contamination.

Pour qu’un patient soit totalement écarté du danger, il doit présenter deux tests négatifs à la COVID-19 à au moins 24 h d’intervalle.

« On est capable de détecter le coronavirus encore même une à deux semaines après que le patient n’ait plus de symptômes. Donc [bien qu’elle soit] cliniquement guérie, [il] reste une petite chance que cette personne soit infectée ».

Dre Samira Mubareka, microbiologiste et médecin spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital Sunnybrook à Toronto

On a la capacité de réaliser des dépistages pour des milliers de personnes dans un laps de temps record, mais la médecine est incapable de trouver un remède pour lutter contre le COVID-19 actuellement.

Du sérum de convalescence aux premiers tests d’immunisation sur l’homme, des chercheurs du monde entier planchent sur la parade au Covid-19, rapport le parisien journal.

Source: lexpress
Back

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here